Le COMGOV

« COMGOV » appelé également « Système de Communication du Gouvernement » est un projet qui a été initié en Octobre 2013, sous le financement du Gouvernement du Burundi avec l’appui de la Banque mondiale, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet RCIP2. C’est dans le but de permettre aux différentes entités publiques de pouvoir échanger et stocker des données à travers un intranet gouvernemental comprennent un réseau à Fibre Optique. Le projet couvre plus de 75 km en ville de Bujumbura et parvient à servir 18 bureaux provinciaux.

Initialement, seules 44 institutions publiques y compris 15 ministères, la Présidence, la Vice Présidences ainsi que d’autres institutions ont bénéficié un raccordement physique de leurs bureaux au réseau « COMGOV », d’une capacité Internet (Internationale) de 100 Mbps, à raison de 2.5Mbps chacune pour 42 institutions. Tout en sachant que l’OBR et la BRB ont payés leurs propres frais, et 440 Mbps de la capacité nationale (à raison de 100 Mbps chacune) pour permettre aux applications e-Gov d’échanger les données au niveau national.

C’est dans cette optique que le SETIC a organisé, en date du 13 au 15 avril 2022, un atelier sur la sensibilisation et le renforcement des capacités quant à l’exploitation du système de « COMGOV » par différents représentants du Gouvernement, l’administration publique et responsables des points focaux TIC dans les institutions publiques.

Dans son intervention, Msc Olivier KADODWA, Chef de Service Coopération et Partenariat/DPPTIC a précisé qu’actuellement, 100 institutions sont connectées sur le réseau COMGOV et environ une soixantaine d’institutions ont elles-mêmes payées les frais de raccordement et la connexion Internet. C’est l’exemple de certains hôpitaux.

Le réseau « COMGOV » présente de nombreux avantages qui sont entre autres l’efficacité de l’appareil administratif. Mais également, il aide dans la performance et l’ouverture du système administratif et des entreprises publics, donnant ainsi une orientation aux citoyens et aux entreprises, usagers, (G2C& C2G). Par exemple, la digitalisation des  Guichets Uniques Provinciaux  (GUP), un projet initié par le  Ministère en charge de la fonction  publique à travers le Programme  National de Réforme de l’Administration (PNRA) sur financement du PNUD, a permis aux  citoyens ,surtout ceux qui sont  éloignés de la  capitale économique où sont concentrées la majorité des institutions publiques, d’accéder facilement aux services publics (permis de construire, documents de  voyage, docs du titre foncier, docs  du cadastre, etc.) tout en réduisant le trajet à effectuer pour s’en acquérir.

Notons qu’aujourd’hui, il existe un mini centre de données pour hébergement des applications e-gov dont les principaux services prévus sont l’hébergement des applications spécialisées aux institutions connectées, l’hébergement des bases de données des institutions publiques, l’assurance de  la maintenance de la capacité fournie aux institutions publiques et l’hébergement des systèmes de messagerie officielle ainsi que les plateformes web.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *